Maître d’ouvrage Lamazuna

RE_SOURCE architecte accompagne depuis 1 ans la société Lamazuna dans la conception de son nouveau siège à Marches dans la Drôme.

Dessiné pour accueillir 150 salariés, l’éco lieu se développe sur un terrain de 7ha et se compose de plusieurs bâtiments : un bâtiment tertiaire, une crèche, un restaurant d’entreprise et un magasin qui sert également d’accueil au site. Le restaurant sera fourni par le jardin de permaculture implanté sur une partie du terrain.

Toutes les structures seront juridiquement et financièrement indépendantes de la société mère, Lamazuna, pour pouvoir démontrer la viabilité de leurs modèles économiques.

Engagée dans le développement et le commerce de produits de cosmétique bio, zéro déchets et végan depuis plusieurs années, Laëtitia, la fondatrice de la société a souhaité construire son environnement à l’image de sa société et de ses convictions.

Cette recherche d’un environnement écologique et sain a été la base d’une entente qui s’est formée immédiatement entre nous.

Au moment de notre rencontre le cabinet Coté bois travaillait déjà sur le bâtiment tertiaire, qui sera le premier à voir le jour. Laëtitia m’a confié la réalisation du master plan du site, ainsi que la conception des espaces intérieurs du bâtiment tertiaire. L’objectif, que l’on s’est fixé ensemble, est de créer un environnement de travail serein, sain et esthétique.

Le bâtiment comporte 1500 m² de bureaux, sur deux niveaux, adossés à un espace de stockage.

Les espaces de travail, orientés majoritairement au sud, s’organisent en cellules de 4 à 15 postes, partiellement ouvertes et largement vitrées sur les circulations pour conserver un lien visuel et apporter de la lumière au cœur du bâtiment. Une bande de locaux support, sanitaires, vestiaires et salles de réunion, occupe le second jour, le long du mur mitoyen.

La décoration intérieure est minimaliste et s’appuie sur la beauté des matériaux de construction, sans finitions inutiles : du béton apparent pour les sols et le mur mitoyen du stockage, du bois pour les plafonds, les menuiseries et le mobilier, des briques de maçonnerie pour les cloisons du rez-de-chaussée, du Fermacell revêtu de peinture minérale sans COV pour celles de l’étage.  L’accueil, les zones de détente et les sanitaires sont traités avec des carreaux de ciment en réemploi, qui permettent de démarquer ces espaces et apportent des touches de couleurs vives.

Seule coquetterie du bâtiment, l’escalier principal qui déroule ses formes ondulantes, tel un ruban en bois ajouré jusqu’au roof top, d’où l’on découvre une vue imprenable sur le Vercors, le village niché à ses pieds et la permaculture.

Ces choix participent également au confort hygrothermique du bâtiment et à la santé des utilisateurs. Béton, briques et Fermacell apportent l’inertie nécessaire pour combattre la surchauffe estivale, dans un bâtiment réalisé en ossature bois et isolation en paille de riz. Les climatiseurs ne sont évidemment pas à l’ordre du jour. Occultations efficaces, inertie, haut débit de ventilation, associé à des puits provençaux et à un système de rafraîchissement adiabatique utilisant l’eau pluviale récupérée. Cette dernière est stockée dans une cuve de 1600m3 enterrée sous l’espace de stockage et destinée principalement à l’arrosage des espaces verts et aux sanitaires.

Le chauffage est assuré par une chaudière à bois déchiqueté qui alimentera à terme l’ensemble des bâtiments. Il est diffusé par des panneaux rayonnant en plafond des bureaux.

Le versant sud de la toiture est entièrement recouvert de panneaux photovoltaïques, tandis que le versant nord est végétalisé.

Tous ces éléments concourent à la définition d’un bâtiment à faible empreinte écologique et, je l’espère, convivial et agréable à vivre.